International

Trois Palestiniens ont été tués par des tirs de soldats israéliens dans la bande de Gaza lors du cinquième vendredi consécutif de protestation le long de la frontière israélienne, a indiqué le ministère gazaoui de la Santé.

Le décès de ces trois hommes porte à 44 le nombre de Palestiniens tués depuis le début, le 30 mars, d'un mouvement de contestation massive appelé "la grande marche du retour".

La "marche du retour" a de nouveau mobilisé des milliers de Palestiniens au total vendredi, en cinq points différents le long de la frontière.

La "marche" revendique le droit des Palestiniens de retourner sur les terres dont ils ont été chassés ou qu'ils ont fuies à la création d'Israël en 1948. La mobilisation, qui doit culminer mi-mai, dénonce aussi le blocus imposé par Israël à Gaza pour contenir le mouvement islamiste Hamas, qui dirige sans partage l'enclave palestinienne et auquel Israël a livré trois guerres depuis 2008.