International

Des dizaines de personnes ont été blessées en Corée du Sud jeudi lors de manifestations contre l'installation du bouclier antimissile américain THAAD, controversé, donnant lieu à des affrontements avec la police, rapportent les médias locaux.

Quelque 400 résidents se sont opposés à l'installation du bouclier antimissile THAAD (Terminal High-Altitude Area Defense) sur la base de Seongju, à 300 kilomètres au sud de Séoul. Les protestations ont dégénéré en affrontement avec la police, blessant des douzaines de personnes, tous rangs confondus. La crainte des habitants est que le système placé à proximité fasse de leurs domiciles une cible de choix en cas d'attaque par le voisin nord-coréen partageant la péninsule. Les quatre lanceurs viennent s'ajouter à ceux qui ont déjà été installés en Corée du Sud depuis le mois de mars. 

Ces développements s'inscrivent dans le contexte des récents tests balistiques et nucléaire du régime isolé nord-coréen, et d'une rhétorique sévère de la part des dirigeants nord-coréen, Kim Jong-un, et américain, Donald Trump. La Chine, alliée de Pyongyang, a réitéré mercredi son opposition à l'installation du THAAD à proximité de Séoul, soutenu par les USA. Le déploiement "ne résoudrait pas les inquiétudes de sécurité", et "mettrait sérieusement en danger l'équilibre stratégique dans la région", selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, Geng Shuang.