International

L'incendie qui s'est déclaré vendredi matin (heure locale) dans un hôpital de Myriang, une ville du sud-est de la Corée du Sud, a fait au moins 41 morts, selon un nouveau bilan. Le nombre de victimes relayé par les médias locaux, dont l'agence Yonhap, ne cessait d'augmenter au fil des heures, depuis les premières informations faisant état de l'accident. Des dizaines d'autres personnes sont également blessées, légèrement pour la plupart.

Les flammes ont débuté au premier étage de l'hôpital Sejong, dans une salle des urgences de ce bâtiment auquel est également annexé une maison de repos, selon les premières informations. Selon les autorités locales, l'incendie ne s'est pas propagé aux autres étages, et le feu a pu être maitrisé au bout de trois heures environ, rapporte Yonhap.

Une majorité des victimes est décédée de l'inhalation de fumées toxiques, ont communiqué les pompiers. Des clichés pris sur place montrent, après l'intervention des hommes du feu, un bâtiment presqu'entièrement dissimulé derrière une épaisse fumée grisâtre.

Une centaine de patients de l'hôpital Sejong ont été, dans l'intervention, transférés vers d'autres établissements, tandis que le home pour personnes âgées a pu être évacué. Plusieurs personnes sont cependant décédées lors de leur transfert vers d'autres hôpitaux, a appris l'AFP auprès des secours.