International

Une grande campagne de vaccination des enfants vivant dans les communautés d'accueil aux alentours du camp de réfugiés de Dadaab a été lancée cette semaine, au nord-est du Kenya, annonce mardi l'Unicef. Plus de 202.000 enfants de moins de cinq ans seront ainsi protégés contre la rougeole et la polio. Ils recevront en outre de la vitamine A et des vermifuges. "La rougeole s'avère particulièrement mortelle chez l'enfant souffrant de malnutrition", explique l'Unicef dans un communiqué.

L'Afrique de l'Est est en effet confrontée à la pire sécheresse en 60 ans et 11 millions de personnes y sont menacées de famine. "Les enfants ne meurent pas seulement parce qu'ils n'ont pas assez de nourriture. La malnutrition les affaiblit et les expose à la maladie. Les taux de malnutrition représentent un énorme défi, c'est vrai, mais les dangers encourus par les enfants sont encore plus grands", explique Said Elhadj As Sy, directeur régional pour l'Unicef.

Lancée conjointement par l'Unicef, le ministère kenyan de la santé et l'OMS, cette campagne de vaccination est la première étape d'une vaste opération qui vise à vacciner tous les enfants des zones affectées par la sécheresse. La semaine dernière, une autre campagne a débuté dans le sud de la Somalie, "une région où le taux de vaccination n'est que de 26 pc, l'un des plus bas au monde", précise l'Unicef. L'Unicef rappelle qu'elle a besoin de 209 millions d'euros pour intensifier ses interventions humanitaires dans la Corne de l'Afrique au cours des six prochains mois.