International En Inde, pas une semaine ne passe sans que la presse ne rapporte une affaire de viol. Mais, depuis deux semaines, l’opinion étale sa colère et son désarroi à la suite de deux faits divers qui choquent le pays. Une adolescente dit avoir été violée par un député mais l’homme qu’elle accuse est influent.
L’affaire a connu d’autant plus de retentissement qu’elle a éclaté alors qu’un fait similaire s’est produit mi-janvier au Jammu-et-Cachemire, dans le nord. Six hommes, dont un policier, ont kidnappé, drogué, violé puis étranglé Asifa, une fillette de 8 ans dont le calvaire a duré six jours.