International

Le gouvernement espagnol a décidé de se pourvoir devant la Cour constitutionnelle contre la décision du parlement catalan de proposer l'ancien ministre-président Carles Puigdemont comme candidat à la présidence de la région, a déclaré vendredi la vice-première ministre Soraya Sáenz de Santamaría lors d'une conférence de presse. Jeudi, Soraya Sáenz de Santamaría avait indiqué que le gouvernement espagnol étudiait la possibilité de se pourvoir devant la Cour constitutionnelle et que l'avis du Conseil d'Etat avait été sollicité.

Cette dernière instance a entretemps fait savoir qu'il ne voyait pas matière à faire appel de la candidature de Carles Puigdemont, un avis dont Madrid n'a pas tenu compte.

Carles Puigdemont a trouvé refuge en Belgique après la tenue du référendum du mois d'octobre. Le leader indépendantiste est visé par un mandat d'arrêt pour "rébellion", "sédition" et "malversation de fonds" qui serait immédiatement exécuté s'il foulait le sol espagnol.