International Le porte-parole de l’exécutif espagnol prône le dialogue dans le cadre de la loi.

Une investiture de Carles Puigdemont à la tête du gouvernement catalan depuis Bruxelles "n’arrivera pas" . Inigo Mendez de Vigo, porte-parole du gouvernement espagnol et ministre de l’Education et de la Culture, est formel. Il tient pour preuve la décision de la Cour constitutionnelle qui a écarté ce scénario fraîchement concocté par les indépendantistes catalans. "Une investiture télématique ou non présentielle est totalement exclue" , a-t-il insisté, dans une interview accordée à "La Libre Belgique" ce jeudi.

La majorité indépendantiste pourrait envisager une présidence symbolique qui dicterait, depuis Bruxelles, les faits et gestes du gouvernement de Barcelone. Comment pourrait réagir Madrid dans ce cas ?

(...)