International

Le ministre-président déchu de la Catalogne Carles Puigdemont a tweeté samedi depuis sa prison en Allemagne qu'il n'abandonnera pas.

Il s'exprimait ainsi pour la première fois publiquement depuis son interpellation près de la frontière danoise le 25 mars dernier. Dans son tweet, le leader indépendantiste catalan de 55 ans explique: "que les choses soient claires pour tout le monde, je n'abandonnerai pas, je ne transigerai pas, je ne céderai pas sur les actes répréhensibles commis par ceux qui ont perdu dans les urnes (...)." M. Puigdemont accuse ainsi le gouvernement de Madrid de jouer le jeu de la primauté du droit juste pour garantir l'unité de l'Espagne.


Son avocat Gonzalo Boyé avait exprimé un message similaire mercredi dernier. "Il a dit que nous (les indépendantistes catalans) ne nous rendrons jamais et c'est son message au peuple catalan", avait-il indiqué. La population "a le droit d'exprimer sa volonté d'une indépendance et d'une République en Catalogne". "Il est très fort, très clair dans sa détermination", selon son défenseur.