International Il s’appuie sur des groupes locaux tout en recrutant directement parmi les islamistes.

Début février, un tract inquiétant circulait dans la région de Kurram, dans le nord du Pakistan, près de la frontière afghane. En noir et blanc, il arborait le drapeau de l’Etat islamique. Trois photos récupérées sur Internet exhibaient des membres de l’EI paradant dans leurs fiefs d’Irak et de Syrie. Le texte, écrit en pachtoune, menaçait la population à majorité chiite de Kurram : d’autres attentats étaient en préparation, les chiites seraient les prochaines victimes.

En perpétrant l’attentat-suicide contre le sanctuaire du saint soufi Lal Shahbaz Qalandar, dans le sud du pays jeudi soir, Daech est passé à l’acte : groupe terroriste a indiqué, par voie de communiqué, avoir attaqué un rassemblement chiite, faisant 88 morts.

Avec deux groupes locaux

...