International

La romancière américaine Ursula K. Le Guin, considérée comme l'un des plus importants auteurs de science-fiction, est décédée lundi à 88 ans, a annoncé mardi sa famille via son compte officiel sur Twitter. Sa renommée est liée à ses ouvrages de "fantasy", vendus à des millions d'exemplaire.

L'écrivain américain Stephen King a salué sur Twitter une auteure "parmi les grands". Pour lui, Ursula K. Le Guin n'était "pas seulement une écrivaine de science-fiction" mais "une icône de la littérature". Née à Berkeley (Californie) le 21 octobre 1929, elle s'est très tôt intéressée à la science-fiction avant de délaisser le genre à l'adolescence, estimant qu'il était trop masculin et stéréotypé. 

Elle y reviendra au milieu des années 1960 et publiera en 1969 "La main gauche de la nuit", qui reçoit de nombreux prix et est devenu depuis un des grands classiques de la science-fiction. En tout, elle a écrit vingt romans qui explorent la nature humaine en plaçant l'homme dans des situations et des univers différents. Toute sa vie, elle s'est battue pour que la science-fiction ne soit pas considérée comme un genre mineur. 

Ces dernières années, elle a plusieurs fois été mentionnée parmi les possibles lauréats au prix Nobel de littérature. 

Elle est connue notamment pour sa trilogie "Terremer" dans laquelle un apprenti sorcier se bat contre les forces du mal, comme le fera, beaucoup plus tard, un certain Harry Potter. Anthropologue de formation, l'auteure était mariée à l'historien français Charles Le Guin. 

Elle a publié son premier roman, "Le monde de Rocannon" en 1966. Ursula K. Le Guin avait arrêté d'écrire des romans depuis plusieurs années, même si elle écrivait encore sur son blog.