International Trente-deux victimes en dix jours. Le bilan des intempéries qui ont frappé la péninsule est lourd et l’Italie cherche à présent des coupables. Une mauvaise gestion du territoire mais aussi l’incurie politique et administrative. Les décès de neuf personnes en Sicile, englouties par les torrents d’eau et de boue alors qu’elles se trouvaient dans une maison à Casteldaccia, à vingt kilomètres de Palerme, auraient pu être évités. Comment?
(...)