International

La présidence ukrainienne a annoncé lundi la démission du Premier ministre Mykola Azarov, précisant que celle-ci entraînait celle de tout le gouvernement. "Le président Viktor Ianoukovitch a accepté la démission du Premier ministre Mykola Azarov, satisfaisant la demande de celui-ci", a indiqué le service de presse de la présidence, précisant que selon la loi ukrainienne, le départ du Premier ministre entraîne celui de l'ensemble du gouvernement.

M. Azarov a présenté sa démission, l'expliquant par son élection pour un mandat de député lors des législatives de la fin octobre, selon un communiqué de la présidence. Il était alors tête de liste du Parti des régions du président Ianoukovitch. Nombre de ministres ont également été élus au Parlement lors de ces élections.

Le chef de l'Etat a chargé le gouvernement d'expédier les affaires courantes jusqu'à la nomination d'un nouveau gouvernement. M. Azarov, un fidèle du président, dirigeait le gouvernement depuis l'élection de M. Ianoukovitch à la présidence début 2010. L'équipe au pouvoir était vertement critiquée pour le recul de la démocratie, l'approfondissement de la corruption dans le pays et des pressions sur les milieux d'affaires.

Pour certains, M. Azarov pourrait être remplacé par un représentant de la "famille", le nom donné par la presse et l'opposition au puissant clan politico-financier incarné par M. Ianoukovitch et son fils Olexandre. Plusieurs analystes ont ainsi cité parmi des candidats à ce poste le jeune chef de la Banque centrale d'Ukraine Sergui Arbouzov, considéré comme très proche d'Olexandre Ianoukovitch.