International

Le ministre démissionnaire, Nicolas Hulot, avait souligné "la présence des lobbies dans les cercles du pouvoir." Au micro de RTL France, Ségolène Royal partage une autre vision.

C'est un vieux sujet polémique que l'ancien journaliste vient de remettre sur la table. "Il faut à un moment ou un autre poser ce problème sur la table parce que c'est un problème de démocratie : qui a le pouvoir ? Qui gouverne ?", avait déclaré Nicolas Hulot, désormais l'ex-ministre de la transition écologique en France, en pointant les lobbyistes.

Un sujet épineux sur lequel Ségolène Royal souhaite donner son avis: "Un lobby, c'est un groupe de pression qui défend ses intérêts privés. La politique, c’est essayer d’identifier les intérêts privés dans une société mais d’en dégager l’intérêt général", explique-t-elle à nos confrères.

"C'est difficile parce qu'il y a du chantage à l'emploi". Mais selon elle, "l'écologie et la création d’emplois ne sont pas antinomiques". "On n’est pas là pour punir mais pour construire et que les gens se mettent dans des situations positives", ajoute-t-elle.