Des armes chimiques installées aux frontières syriennes?

rédaction en ligne avec AFP Publié le - Mis à jour le

Vidéo
International

Lundi, Israël et les États-Unis soulevaient le risque de voir la Syrie faire usage de ses armes chimiques. Le gouvernement Al-Assad avait alors déclaré qu'il ne les utiliserait "qu'en cas d'agression étrangère". "Elles ne seront jamais, jamais, utilisées contre nos citoyens, quelque soit l'évolution de la crise", avait tenté de rassurer le porte-parole du ministère des Affaires étrangères syrien, ajoutant que "les généraux décideront quand et comment ces armes seront utilisées".

Selon les rebelles, ces armes chimiques auraient été transférées vers des aéroports à la frontière. "Nous au sein du commandement conjoint de l'Armée syrienne libre (ASL) à l'intérieur, savons parfaitement l'endroit où se trouvent ces armes et leur positionnement et nous révélons que Assad a transféré certaines de ces armes et des équipements de mélange de composantes chimiques vers des aéroports à la frontière", indique l'Armée Syrienne de Libération, sans préciser de quelle frontière il s'agit. "Selon nos informations, le régime a commencé depuis des mois à déplacer ses stocks d'armes de destruction massive (...) dans le but de faire pression sur la région et sur la communauté internationale" qui appellent sans cesse Damas à cesser la répression depuis 16 mois, indiquent encore les rebelles.

Si ces accusations sont avérées, elles signifieraient un pas plus loin dans la répression opérée par le pouvoir et constitueraient un pied-de-nez à la mise en garde de Washington. Le président Obama a prévenu le régime qu'il commettrait une "erreur tragique" et devrait rendre des comptes s'il utilisait ses armes chimiques, tandis que le Pentagone a affirmé que les Syriens "ne devraient même pas penser une seule seconde à (en) faire usage".

Abdel Basset Sayda, président du Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition syrienne, a également estimé qu'un "régime qui massacre les enfants, qui viole les femmes peut aussi bien utiliser des armes chimiques".

Publicité clickBoxBanner