International

La police de Chicago a commandé pour un million de dollars d’équipement antiémeute en prévision du sommet de l’Otan qui se tiendra dimanche et lundi dans la troisième ville des Etats-Unis. La capitale de l’Illinois, fief du président Barack Obama, n’a jamais accueilli un événement international de cette ampleur, auquel participeront les représentants d’une cinquantaine de pays dont les dirigeants des 28 pays membres de l’Alliance atlantique. Le sommet devrait attirer des milliers de protestataires, opposés à la guerre en Afghanistan ou aux inégalités sociales. La police de la ville, qui n’a pas la réputation de ménager les manifestants, a commandé de nouveaux boucliers faciaux, des armures pour les chevaux de la police montée et deux engins acoustiques de longue portée, sortes de haut-parleurs puissants qui peuvent être utilisés comme "canons à son" pour disperser une foule. Les quelque 12 000 agents de la ville ont également effectué une formation pour apprendre à contrôler une manifestation. Les Etats-Unis gardent en mémoire le fiasco de la réunion de l’Organisation mondiale du Commerce à Seattle en 1999, qui avait tourné court en raison de la mobilisation de milliers de manifestants anticapitalistes. (Reuters)