International

Des transfuges nord-coréens ont lâché mardi dans la mer en Corée du Sud des bouteilles contenant des clés USB dans l'espoir que les courants les emportent, jurant de continuer à contrer la propagande de Pyongyang. Après des années de montée des tensions sur le nucléaire, la péninsule vit depuis janvier une exceptionnelle détente.

Mais certains Nord-Coréens ayant fait défection au Sud ne l'entendent pas de cette oreille. C'est le cas de l'ex-prisonnier politique Jung Gwang-il et d'autres militants qui ont mis mardi des dizaines de bouteilles à la mer depuis une île sud-coréenne, dans l'espoir qu'elles dérivent au Nord.

"Quelle est la chose que Kim Jong Un redoute le plus?", interroge-t-il. "C'est que les Nord-Coréens se rendent compte de la réalité."

Voilà plus de deux ans que des Nord-Coréens ayant fait défection jettent deux fois par mois à la mer des centaines de bouteilles remplies de nourriture, d'argent, de médicaments et de clés USB.

A en croire Jung-oh, un autre Nord-Coréen ayant fait défection, il faut entre quatre et cinq heures pour que les bouteilles atteignent le rivage nord-coréen le plus proche.

"Nous avons tous vécu pendant au moins 30 ou 40 ans en Corée du Nord et nous savons exactement ce dont les gens là-bas ont envie et besoin", dit M. Park.

"Quand ils verront le contenu de nos clés USB, ils réaliseront qu'ils ont été dupés par leur gouvernement", assure-t-il.