International

Une photographe américaine dénonce les trop nombreux viols dont sont victimes beaucoup de femmes à l'armée.

On les estime à plus de 26 000 en 2013! Et c'est sans compter toutes celles qui se taisent. Aux Etats-Unis, de nombreuses femmes militaires sont victimes de viol ou d'agression sexuelle. On en parle peu, l'armée tait généralement les faits et peu d'agresseurs finissent devant les tribunaux. Forcées de quitter leur poste (en perdant les avantages financiers de vétérans) ou obligées de continuer à travailler sous les ordres de leurs bourreaux, elles doivent vivre avec ce traumatisme qui les détruit.

© Mary Calvert

C'est cette souffrance que Mary Calvert a choisi de mettre en évidence. Elle a rencontré ces femmes marquées à vie. A défaut de pouvoir montrer ce qu'elles ont vécu, la photographe américaine dévoile ce qu'elles sont devenues. « Beaucoup de ces femmes sont exclues de l’armée pour troubles de la personnalité. En gros, on leur dit : " Ca ne vous est pas vraiment arrivé, en fait vous êtes folles. ". Elles doivent montrer un document quand elles se présentent pour un travail, ce qui réduit leurs possibilités d’être embauchées. Même chose quand elles veulent s’inscrire à l’université. Ça les poursuit jusqu’à leur tombe, parce qu’elles ne sont pas autorisées à être enterrées dans un cimetière militaire. », explique-t-elle au RFI. Certaines mènent des actions, se mobilisent, le sujet est heureusement de plus en plus dénoncé.

© Mary Calvert

Ces photos sont actuellement exposées à Perpignan. Mary Calvert prépare une nouvelle série qui cette fois parlera des agressions sexuelles dont les hommes sont les victimes dans l'armée.

© Mary Calvert

© Mary Calvert