International Cinq hommes, de nationalité marocaine, nigériane et chinoise, ont profité des facilités administratives accordées par la Russie pendant la Coupe du monde de football, pour filer vers le nord, franchir la frontière et demander l’asile à la Finlande. "Nous étions préparés à cela, car nous (savions) qu’il était possible d’entrer en Russie sans visa", a déclaré Marko Saareks, le responsable de l’analyse des risques au sein des douanes finlandaises, à l’agence Reuters.
(...)