International

La Corée du Sud, la Chine et le Japon vont tenir un sommet le 9 mai à Tokyo, a annoncé Séoul mardi, un nouveau rendez-vous en période d'intense activité diplomatique autour de la Corée du nord. Ce sommet réunira le président sud-coréen Moon Jae-in ainsi que les Premiers ministres japonais Shinzo Abe et chinois Li Keqiang.

Il fait suite à un sommet historique le 27 avril entre le président sud-coréen et le leader nord-coréen Kim Jong Un dans la zone démilitarisée séparant les deux pays, avant une rencontre très attendue entre M. Kim et le président américain Donald Trump, dont ni la date ni le lieu n'ont été annoncés.

Mais les experts soulignent que de précédentes tentatives de détente avec Pyongyang n'ont rien donné et que la Corée du nord n'a pas indiqué quelles concessions elle était prête à faire sur son programme d'armes nucléaires et de missiles balistiques.

"Nous voulons confirmer la coopération avec le président Moon avant le sommet entre les Etats-Unis et la Corée du Nord", a déclaré le Premier ministre japonais lors d'une visite dans la capitale jordanienne Amman.

"Je veux discuter de manière approfondie de la manière dont la Corée du Nord peut prendre le bon chemin, résoudre les questions des enlèvements, des missiles et du nucléaire", a-t-il ajouté, faisant référence aux enlèvements de Japonais par la Corée du Nord dans le passé.