International

Deux mosquées ont été la cible d'attaques lundi dans la localité de Mughar dans le nord d'Israël, où des renforts de la police ont été déployés après une vive tension entre habitants, selon la police. L'un des deux policiers israéliens tués vendredi à Jérusalem dans un attentat à l'arme à feu par trois Arabes israéliens, vivait à Mughar, ont indiqué les médias. Il était de confession druze.

Depuis l'attentat de Jérusalem, dont les auteurs ont été abattus, les tensions sont fortes entre druzes et musulmans qui cohabitent à Mughar et la police s'inquiète d'une possible escalade.

Les deux mosquées ont été attaquées avant l'aube sans faire ni victime ni dégât: l'une a été la cible d'une grenade assourdissante et la seconde de tirs, a indiqué une porte-parole de la police.

La minorité druze, branche hétérodoxe de l'islam, est l'une des rares communautés arabes israéliennes à être obligée de servir dans l'armée israélienne et la police compte de nombreux druzes dans ses rangs.