International A quatre-vingt-huit ans, l’ingénieur Giorgio Macchi n’a rien perdu de sa passion. Les ponts et les viaducs de la célèbre autoroute du soleil qui relie Rome à Milan, lui ont permis de se faire un nom. Dans son appartement milanais, rempli de livres et de revues d’ingénierie, il va chercher l’ouvrage publié sur les œuvres de Riccardo Morandi, l’ingénieur concepteur du pont de Gênes. "Il fut un grand parmi les grands, il a construit de magnifiques ponts en arc en Afrique notamment, explique Giorgio Macchi. Mais lorsque les ponts à haubans se sont multipliés, notamment en Allemagne, Riccardo Morandi a décidé d’inventer quelque chose et il a recouvert les câbles en acier de béton armé, pensant que cela éviterait la corrosion qui reste l’ennemie des ponts. Il trouvait aussi cela plus beau."
(...)