DSK: l'affaire du Carlton visée par une requête en nullité

AFP Publié le - Mis à jour le

International

La cour d'appel de Douai (nord de la France) doit examiner le 27 juin une requête en nullité sur l'ensemble du dossier de proxénétisme dit du Carlton de Lille, une affaire dans laquelle huit personnes, dont l'ex-patron du FMI Dominique Strauss-Kahn, sont inculpées.

Me Olivier Bluche, l'avocat d'un commissaire de police inculpé dans cette affaire, a déposé le 19 avril une requête en nullité "de toute la procédure" et une requête en annulation de la mise en examen (inculpation) de son client, poursuivi pour proxénétisme aggravé en bande organisée et recel d'abus de biens sociaux, a-t-il expliqué à l'AFP.

L'ensemble des autres parties est convoqué à cette audience, tous les protagonistes du dossier pouvant soulever des questions de nullités.

C'est le cas de Dominique Strauss-Kahn, dont les recours en nullité "sur un certain nombre de points" -- son inculpation pour proxénétisme aggravé en bande organisée notamment -- seront examinés lors de cette audience, selon une des ses avocates, Me Frédérique Baulieu.

Mercredi, M. Strauss-Kahn a obtenu la levée de son interdiction d'évoquer l'affaire du Carlton de Lille dans la presse, ses avocats voyant dans cette décision un "premier désaveu juridique".

Le 21 mai, le parquet de Lille a ouvert une nouvelle enquête liée à ce dossier sur des faits "susceptibles d'être qualifiés de viol en réunion" visant notamment M. Strauss-Kahn qui se seraient déroulés à Washington entre le 15 et le 18 décembre 2010. Cette enquête a été ouverte après le témoignage d'une escort-girl affirmant avoir subi des actes sexuels non consentis lors d'une partie fine en présence de plusieurs protagonistes du dossier.

Dominique Strauss-Kahn, 62 ans, était en passe de devenir le principal candidat de gauche pour la présidentielle d'avril-mai en France lorsque les accusations de tentative de viol portées par une femme de chambre d'un hôtel de Manhattan ont conduit à son arrestation à New York le 14 mai 2011 et l'ont contraint à renoncer à sa candidature.

Il a depuis bénéficié d'un non-lieu au pénal dans l'affaire. Une procédure civile est toujours en cours aux Etats-Unis

Publicité clickBoxBanner