International On le sait, l'objectif de Charles Michel est de contribuer au réchauffement entre la Russie et la Belgique et l'Union européenne. Les relations sont plus que froides depuis l'annexion de la Crimée par la Russie. Un régime de sanctions réciproques enveniment les relations entre Moscou et les pays occidentaux. Et l'opposition en Belgique n'a pas l'intention d'attendre le retour en Belgique de Charles Michel.