International Edouard Philippe, le choix d'Emmanuel Macron en tant que Premier ministre du gouvernement de la République en Marche, a déclaré ce jeudi que "le cumul des mandats ne sera pas possible pour les ministres", des mots retransmis par l'agence Reuters. Celui qui assurait rester 'un homme de droite' quelques heures après l'annonce de son nouveau poste ajoute que les "battus aux législatives devront démissionner". "Ce gouvernement est fait pour durer."

Il a aussi prévenu que le coeur du programme gouvernemental serait le "programme de Macron, avec une forme de souplesse et de discussion". 

Plus personnellement, il est revenu sur l'une de ses professions: "J'ai travaillé chez Areva entre 2007 et 2010, j'en suis fier", dit-il.

Il a encore clarifié ses positions sur le nucléaire : "Nous aurons une approche pragmatique et développerons le renouvelable".