International

Edwy Plenel, le fondateur de Mediapart, a tenu à répondre aux accusations de Nicolas Sarkozy. En effet, dans l'interview que l'ancien chef d'Etat a accordée à TF1, il a plusieurs fois pointé du doigt le journal indépendant. 

"Monsieur Sarkozy, son problème, ce n'est pas Mediapart. Son problème c'est la justice. Il est renvoyé dans l'affaire Bygmalion pour financement illicite de campagne électorale, il est mis en examen dans l'affaire Bismuth pour corruption et trafic d'influence et maintenant dans l'affaire libyenne, il a une triple mise en examen. Face à tous ces faits - car si les juges le mettent en cause c'est qu'il y a des faits - comment essaie-t-il de s'en sortir? En prenant un journal indépendant comme bouc émissaire et en racontant n'importe quoi. En devenant le premier diffuseur de fake news de notre pays".

Le journaliste affirme que, contrairement à ce que Nicolas Sarkozy avançait sur la chaîne privée, le document publié à l'époque par Mediapart concernant l'affaire du présumé financement libyen de la campagne de Sarkozy était bel et bien un vrai. "La justice, les juges d'instruction, la chambre de l'instruction, a dit que ce document était vrai. Il ne faut pas le croire M. Sarkozy ! Qu'il aille s'expliquer devant les juges !"