International Nazlet Hanna, 50 % copte, 50 % musulman, tente de maintenir la paix…

Vêtu de sa longue tunique verte, le cheikh Hanafy parcourt les ruelles en s’appuyant sur sa canne. Il habite à quelques pas de l’église où s’est tenue la messe de Noël, le 6 janvier dernier, sous la protection d’une dizaine de policiers. Le lendemain, le vieil homme rend visite à ses voisins chrétiens pour leur souhaiter "la bonne année", selon la formule consacrée, que les Égyptiens s’échangent les jours de fêtes religieuses.

(...)

Parmi les 29 personnes qui périrent dans un attentat en mai dernier et revendiqué par l’Etat islamique, 7 habitaient à Nazlet Hanna, ce village de 5 000 habitants de la région rurale de Béni Suef. "Ils nous manquent. La fête n’est pas complète cette année", témoigne ce père de quatre enfants.