International

L'organisation terroriste Etat islamique a revendiqué mercredi l'attaque à l'explosif qui a fait plus d'une vingtaine de morts en matinée à Quetta, dans le Baloutchistan au Pakistan. L'agence de presse de propagande de l'EI, Amaq, a relayé qu'un "kamikaze portant une veste d'explosifs a touché un bureau de vote", alors que des millions de Pakistanais doivent se rendre aux urnes mercredi dans le cadre des élections législatives. Selon la police locale, 28 personnes sont mortes dans l'attaque. Une source d'un hôpital de la ville évoque quant à elle aussi des dizaines de blessés, dont certains sont grièvement touchés et pourraient venir alourdir le bilan dans les heures qui viennent.

Le groupe Etat islamique (EI) avait précédemment revendiqué un des attentats les plus sanglants de l'histoire du Pakistan, un attentat suicide contre un meeting électoral lors de la campagne menant aux élections de mercredi. Cette attaque, le 13 juillet, avait aussi été menée au Baloutchistan, à Mastung à une quarantaine de kilomètres de Quetta. Elle avait fait plus de 150 victimes. Le kamikaze avait été identifié comme étant un Pakistanais ayant séjourné en Afghanistan les années précédentes pour faire le djihad contre la coalition internationale.