International Le parti démocrate de Matteo Renzi est le grand perdant de ce scrutin. Comme dans d’autres pays d’Europe, la gauche sort laminée de ces élections. Toute la journée, les rumeurs de sa démission ont fait frémir la Rome politique. Finalement confirmée par l’intéressé. "Je quitte la tête du parti, il est nécessaire d’ouvrir un nouveau chapitre " , a répété celui qui rêvait de transformer l’Italie. Il quittera son poste après la formation du nouveau gouvernement. Matteo Renzi doit se rendre à l’évidence, les Italiens ne l’aiment pas.