International

Un haut responsable iranien a estimé que le Hezbollah avait remporté la "victoire" aux législatives libanaises, y voyant un succès "dans la lutte face à Israël" et aux Etats-Unis, a rapporté mardi le site de la télévision d'Etat iranienne. 

"Cette victoire complète les succès militaires. Le peuple libanais et ses représentants, à savoir le Hezbollah et les autres groupes de la résistance, l'ont emporté dans la lutte face à Israël et à ses alliés, notamment les Etats-Unis", a déclaré Ali Akbar Velayati, conseiller pour les affaires internationales auprès de l'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la République islamique, selon la télévision.

Faisant référence à l'engagement militaire du Hezbollah en Syrie au côté du pouvoir de Bachar al-Assad, M. Velayati estime que le résultat des législatives qui ont eu lieu dimanche au Liban - pour la première fois depuis 2009 - consacre également la "victoire [...] de l'aide déterminante à la Syrie face aux terroristes".

"Cette victoire du peuple libanais et de la résistance [...] est une approbation de la politique du gouvernement libanais pour préserver l'indépendance du Liban [...] face à Israël", a-t-il également affirmé.

Créé en 1982 avec l'appui des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de la République islamique d'Iran, le mouvement chiite du Hezbollah renforce nettement ses positions sur la scène politique libanaise au détriment de son rival, le Premier ministre Saad Hariri, selon les résultats annoncés lundi au lendemain d'un scrutin législatif n'ayant connu qu'une faible participation (49,2%).

Pour M. Velayati le "poids du Front de la résistance va être considérablement renforcé dans le monde" après cette élection et les législatives du 12 mai en Irak.

Dans la terminologie de la République islamique, le "Front de la résistance" désigne l'Iran, la Syrie, l'Irak, le Hezbollah libanais et les groupes islamistes palestiniens proches de l'Iran.