International

Le parti conservateur au pouvoir en Pologne est arrivé dimanche en tête des élections régionales, mais à Varsovie l'opposition a conservé la mairie dès le premier tour, selon un sondage sortie des urnes. Ce scrutin est considéré comme un test avant les européennes fin mai et les législatives dans un an.

Le parti Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski est crédité de 32,3% des voix dans les élections aux conseils régionaux, devant la Coalition Civique - alliance d'opposition de la Plateforme civique (PO, centriste) et de Nowoczesna (libéral), qui en recueille 24,7%, d'après ce sondage de l'institut Ipsos. Le parti paysan PSL arrive troisième, avec 16,6% des voix, suivi d'une formation anti-système Kukiz'15 et d'un bloc de responsables locaux sans parti, à égalité à 6,3%.

A Varsovie, Rafal Trzaskowski (PO), 46 ans, ancien député européen et ancien ministre, obtient 54,1%, distançant nettement son rival du PiS, le vice-ministre de la Justice Patryk Jaki, 33 ans, toujours d'après le sondage Ipsos. L'opposition s'adjuge aussi les mairies de plusieurs autres grandes villes, dont Lodz, Poznan, Lublin et probablement Wroclaw, où la marge donnant la victoire au candidat de la Coalition civique au premier tour est toutefois minime (50,1%).

ans les conseils régionaux, le PiS devrait renforcer ses positions - jusqu'à présent il n'en contrôlait qu'un sur seize - sans parvenir nécessairement à y mettre en place des coalitions nécessaires pour gouverner.