International Philippe Besson a suivi la campagne du futur président de bout en bout.


Un personnage de roman". Le titre du dernier ouvrage du romancier Philippe Besson est déjà toute une aventure.

Ce personnage, qu’il nomme Emmanuel M. comme pour ajouter une part de mystère ou de facétie, les deux étant intimement liés chez Philippe B., n’est guère difficile à démasquer. D’autant que l’auteur ne fait rien pour dissimuler la véritable identité de son héros. Philippe Besson, auteur hexagonal, qui aime régulièrement manier le parler vrai - lui aussi - a suivi la campagne du futur président français, dès avant que celui-ci ne dépose sa candidature.

"Je connaissais le couple Macron, bien avant cette aventure", sourit Philippe Besson qui avoue être entré dans cette aventure de la campagne avec "plus de curiosité que de convictions".

"Au début, quand j’ouvre mon premier petit carnet de notes noir, je ne suis pas convaincu qu’il sera candidat", poursuit Philippe Besson.

Rapidement, pourtant, à la lecture de ce "journal de campagne" vraiment pas comme les autres, le lecteur est invité au cœur d’une vraie "machine de guerre".

"Au début, ça tâtonne. Du moins, c’est l’impression que j’en ai. Mais j’ai en face de moi un homme qui ne doute pas. Il ne dit pas tout de suite qu’il est définitivement candidat mais on sent que s’il fait ce qu’il fait, s’il entreprend ce qu’il entreprend, ce n’est pas pour faire de la figuration. Le doute que je peux avoir, n’habite pas un seul instant Emmanuel Macron. S’il y va, il y va pour gagner."

Or, au départ, il n’est pas franchement favori…

(...)