International

Le titre de la presse régionale corse, lundi matin : "Pé Astoria" ("Pour l’histoire"). Après le second tour des élections régionales, remporté par la liste autonomiste du maire de Bastia, Gilles Simeoni. Et, effectivement, ce jeudi, la petite île de 300 000 habitants écrira une page de son histoire, quand prêteront serment les membres de son assemblée législative régionale et de son exécutif. Jamais auparavant ils n’avaient été dirigés par la mouvance autonomiste.

Dimanche, les nationalistes ont remporté plus de 35 % des suffrages. Deux sièges seulement leur manquent pour avoir la majorité absolue dans l’hémicycle territorial.

Deux figures nationalistes

Jeudi soir, celui-ci sera présidé par le médiatique avocat Jean-Guy Talamoni. (...)


La suite à lire en intégralité dans la Sélection LaLibre.be (seulement 4,83€ par mois).