International En faisant tomber le Premier ministre conservateur Mariano Rajoy ce vendredi, le socialiste Pedro Sanchez a écrit une page inédite de l’histoire espagnole. "C’est la première fois qu’une motion de censure permet un changement de gouvernement", rappelle l’historien Benoît Pellistrandi, professeur au lycée Condorcet et spécialiste de l’Espagne contemporaine. "Désormais, il faudra voir si, dans un contexte de crise politique intense, les citoyens accepteront que les socialistes, qui ont perdu le scrutin de 2016, prennent la responsabilité du gouvernement sans passer par la case des élections", précise-t-il. (...)