International Sept ans après le début de la révolution syrienne, Bachar al-Assad apparaît en position de force. Sept années de combats meurtriers et d’attaques féroces contre les civils ont forcé près d’un Syrien sur deux à quitter son domicile. La stratégie du régime s’est avérée gagnante. Au cœur de cette stratégie, une tactique aussi efficace que secrète : le viol. Plusieurs ex-cadres et agents du régime racontent, à travers des témoignages glaçants, comment Damas a utilisé le viol comme arme de guerre pour mater et terroriser l’opposition.