International

Les douze enfants et leur jeune entraîneur de football coincés pendant deux semaines dans une grotte inondée du nord de la Thaïlande ont tous été évacués avec succès, ont annoncé les secouristes mardi soir. "Les 12 Sangliers sauvages et leur entraîneur ont été extraits de la grotte", ont annoncé les commandos de marine thaïlandais, au coeur de l'opération, sur leur page Facebook. L'équipe de football des enfants s'appelle les "Sangliers sauvages".

Les huit premiers enfants sortis dimanche et lundi, hospitalisés, sont "en bonne santé", a déclaré Jesada Chokedamrongsuk, responsable du ministère de la Santé publique, devant des journalistes à l'hôpital de Chiang Rai. "Tout le monde est en bonne santé mentale".

Les enfants ont subi des examens radiologiques et des sanguins. Deux garçons qui présentaient de signes de pneumonie ont reçu des antibiotiques et sont dans un "état normal", a-t-il ajouté, précisant qu'ils resteraient tous en observation à l'hôpital pendant une semaine, dans un premier temps en quarantaine.

Célébrités mobilisées

La Thaïlande toute entière était suspendue à la saga des 12 enfants et de leur entraîneur de 25 ans bloqués dans le vaste réseau souterrain depuis le 23 juin par la montée des eaux.

Le drame passionnait aussi à l'étranger - les médias internationaux ont envoyé des centaines de journalistes sur place. Les enfants ont reçu des messages de soutien de célébrités aussi diverses que le président américain Donald Trump, la star de football Lionel Messi et le gourou américain de la technologie Elon Musk.

Le président de la Fifa, Gianni Infantino, avait même invité les enfants à assister à la finale du Mondial-2018 le 15 juillet à Moscou. "Ils ne peuvent pas y aller, ils doivent rester à l'hôpital pendant un moment", a déclaré Thongchai Lertwilairatanapong, haut responsable du ministère de la Santé, lors de la conférence de presse à l'hôpital de Chiang Rai.

Drones utilisés par des médias

Les secouristes ont critiqué l'usage de drones par certains médias lors de l'opération d'évacuation lundi, qui ont pour certains gêné les hélicoptères évacuant les enfants. La police a annoncé mardi mené une enquête sur l'utilisation de deux drones envoyés pour tenter d'avoir des images des enfants.

"Nous enquêtons là dessus. Qui que ce soit, nous vous demandons d'arrêter", a déclaré mardi devant la presse un haut-responsable de la police, Churat Pangao.

L'association des journalistes audiovisuels de Thaïlande a appelé mardi les reporters, par centaines sur place, à "s'en tenir strictement à l'éthique et à respecter la vie privée de ceux impliqués dans cette épreuve".

Les footballeurs des "Sangliers sauvages" avaient passé neuf jours dans les tréfonds de la grotte avant que deux plongeurs britanniques ne réussissent à les rejoindre en début de semaine dernière. Émaciés mais en vie, ils étaient perchés sur un promontoire, à plus de quatre kilomètres de l'entrée du vaste réseau souterrain.