International Une nouvelle loi électorale inquiète particulièrement. Elle autorise notamment le déplacement ou la fusion des bureaux de vote.

A quelques jours des élections législatives et présidentielle du 24 juin, l’opposition met en garde contre le risque de fraudes massives, facilitées par la nouvelle législation électorale. La situation est particulièrement sensible dans les régions à majorité kurde, qui pourraient déterminer la couleur politique du futur parlement.

(...)