International L’ancien chef du gouvernement italien, à l’initiative en 2013 d’opérations de sauvetage en mer, interpelle l’Union européenne sur le dossier des migrants. Il préconise «une nouvelle donne courageuse».

Chef du gouvernement italien d’avril 2013 à février 2014, Enrico Letta est aujourd’hui doyen de la Paris School of International Affairs (PSIA) à Sciences-Po et président de l’Institut Jacques-Delors. Européen convaincu, il avait mis en place, en octobre 2013, l’opération «Mare Nostrum» pour secourir les réfugiés en mer Méditerranée. Il appelle l’Union européenne à faire des migrants une question prioritaire. Un thème qu’il évoque aussi dans Faire l’Europe dans un monde de brutes (éd. Fayard, 2017), écrit avec Sébastien Maillard, le directeur de l’Institut.

Partout en Europe, les Etats prennent des mesures pour contenir l’arrivée de migrants. En France, un projet de loi contesté va être présenté au Parlement en février. Ce repli vous inquiète-t-il ?
(...)