International

"Je suis innocent, je n'ai pas peur" de la prison."

Dans une interview exclusive à l'AFP, l'ex-président brésilien a confirmé son intention de se présenter aux élections malgré sa condamnation en appel pour corruption. 

Même s'il parvient à rester en liberté jusqu'au 15 août, date limite pour enregistrer sa candidature à la présidentielle, Lula risque encore d'être empêché de se présenter par le Tribunal supérieur électoral (TSE).