International

Des hackers de la mouvance Anonymous protestant contre la politique du gouvernement espagnol en Catalogne ont revendiqué lundi des attaques contre des sites internet de plusieurs institutions espagnoles. Les sites du ministère de l'Economie, du Parti socialiste du chef du gouvernement Pedro Sanchez, du Conseil du pouvoir judiciaire ou du gestionnaire du réseau électrique espagnol REE étaient inaccessibles aux alentours de 17H00 (HB).

Les sites internet de la police nationale, du ministère des Affaires étrangères et de la Cour constitutionnelle ont également été attaqués, selon des tweets publiés par des comptes de la mouvance Anonymous, un collectif de hackers militants.

"Hé l'Espagne, nous voyons que vous faites toujours du mal au peuple catalan. Ce n'est pas une blague. Nous ferons du mal à votre gouvernement aussi ! ", peut-on lire dans un communiqué relayé par ces comptes anonymes.

Anonymous, un groupe d'activistes spécialiste des attaques informatiques, s'en était déjà pris au site internet de la Cour constitutionnelle espagnole en octobre 2017, en pleine crise politique entre le gouvernement espagnol et les dirigeants indépendantistes de la Catalogne.