Est-ce déjà la fin pour Enrique Peña Nieto?

AFP Publié le - Mis à jour le

International

La gauche mexicaine va demander l'invalidation de l'élection présidentielle du 1er juillet, qui a vu la victoire d'Enrique Peña Nieto, pour "violation des principes constitutionnels", a annoncé mercredi Ricardo Monreal, porte-parole du candidat de la gauche Andres Manuel Lopez Obrador. "Les principes d'exactitude, d'impartialité, d'équité, d'objectivité et de professionnalisme ont été violés", a déclaré M. Monreal a des journalistes, sans donner d'autres détails.

Le candidat de la gauche doit déposer officiellement son recours en invalidation jeudi devant le Tribunal fédéral électoral (Trife), seul habilité à proclamer le résultat officiel de l'élection présidentielle avant le 6 septembre.

Lopez Obrador a dénoncé après les résultats du vote de présumées irrégularités durant la campagne électorale, en particulier l'achat massif de votes de la part du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) dont le candidat, Enrique Peña Nieto, a gagné le scrutin avec 38,21% des voix selon le décompte final de l'Institut fédéral électoral.

Le candidat de la gauche a obtenu 31,59% des suffrages, soit avec une différence de 6,62 % sur le vainqueur, ce qui représente plus de 3,3 millions de suffrages en moins.

Publicité clickBoxBanner