International

Toute l'actualité africaine sur La Libre Afrique.

Trois rebelles ougandais musulmans de Forces démocratiques alliées (ADF) et deux miliciens congolais ont été tués vendredi par l'armée congolaise dans des combats à Beni dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de source militaire. Les combats se sont déroulés sur deux axes du territoire de Beni à Mapobu et dans la forêt de Tingbe.

"Trois rebelles ADF ont été tués" vendredi matin. La veille, près de Eringeti, a déclaré le porte-parole de l'armée dans la région, le capitaine Mak Hazukay, à l'AFP.

L'armée congolaise a détruit un camp de miliciens congolais Maï-Maï dans la forêt de Tingbe, et a tué deux miliciens et trois autres ont ét été capturés", a ajouté l'officier.

Fin 2017, l'armée a lancé des opérations militaires ciblant les groupes armés locaux et étrangers qui infestent depuis plus de deux décennies l'est de la RDC.

Les ADF sont opposés au président ougandais Yoweri Museveni. Ils sont accusés par la RDC et l'ONU d'être responsables de massacres des civils ayant fait plusieurs centaines de morts dans la région de Beni depuis octobre 2014.

En décembre, les ADF ont été accusés d'avoir tué 14 Casques bleus tanzaniens.