International

La Chambre des représentants des Etats-Unis a adopté jeudi une mesure de financement temporaire pour éviter une fermeture des administrations fédérales, en attendant un vote qui s'annonce plus serré au Sénat.


Les parlementaires ont adopté une extension de quatre semaines, jusqu'au 16 février, par 230 voix contre 197. Le Sénat doit à son tour se prononcer avant vendredi minuit pour éviter tout "shutdown" mais les républicains n'étaient pas certains jeudi soir de pouvoir compter sur les 60 voix nécessaires, sur 100 sénateurs. La majorité républicaine soutenait que cette extension permettait notamment le financement des forces armées et avait offert en échange à la minorité démocrate la pérennisation d'un programme public d'assurance maladie pour les enfants pauvres (Chip), désormais engagé pour six ans. Le président Donald Trump a appelé les parlementaires à approuver le texte, qui en cas d'échec provoquerait la paralysie des administrations au 1er anniversaire de son investiture. 

"La Chambre a pris la bonne décision pour nos hommes et femmes en uniforme ET pour les millions d'enfants qui bénéficient du Chip", s'est félicité le président de la Chambre, le républicain Paul Ryan, dans un message sur Twitter. "Les démocrates du Sénat vont-ils aussi prendre la bonne décision, ou vont-ils provoquer une fermeture du gouvernement?", s'est-il interrogé. Outre le financement du "Chip", les démocrates veulent régler le sort de 690.000 "Dreamers". Ces jeunes, arrivés clandestinement aux Etats-Unis quand ils étaient enfants, sont à la merci d'une expulsion après l'abrogation du programme Daca datant de l'administration Obama qui leur offrait un statut de résident temporaire.