International Le président américain a écrit jeudi au dictateur nord-coréen pour annuler leur rencontre prévue, le 12 juin, à Singapour. Le rapprochement entre Washington et Pyongyang s’arrête ainsi de façon aussi singulière qu’il avait débuté, il y a trois mois. Après leur brève idylle, les deux capitales ont renoué avec l’hostilité et la suspicion de mise entre elles depuis la fin de la guerre de Corée.