International

Des experts britanniques ont identifié le laboratoire russe d'où provient vraisemblablement le Novitchok, utilisé pour empoisonner l'ex-agent double Sergueï Skripal et sa fille, rapporte jeudi The Times. La trace du laboratoire a été retrouvée à l'aide d'analyses scientifiques et des services secrets. Les experts ne sont pas formels à 100%. 

Un porte-parole du gouvernement britannique n'a pas souhaité commenter l'article. Le chef du laboratoire militaire britannique de Porton Down avait déclaré plus tôt cette semaine qu'il n'avait pas été capable de déterminer que l'agent innervant utilisé pour empoisonner l'ancien espion russe provenait de Russie.

A Salisbury, Serguei Skripal, 66 ans, et sa fille Ioulia, 33 ans, sont toujours hospitalisés.

La Russie a demandé une réunion du Conseil de sécurité de l'Onu ce jeudi à 19h GMT (21h HB) sur l'affaire Skripal.