International

Une jeune Taïwanaise brûlée à 90% par l'embrasement de poudre colorante lors d'un concert pendant le week-end dans un parc aquatique près Taipei, qui a fait quelque 500 blessés, est décédée lundi, a-t-on appris de source médicale. Lee Pei-yun, 20 ans, est la première victime de cette tragédie à succomber à ses blessures.

Un millier de personnes participaient samedi soir à l'animation "Color Play Asia" dans le parc de jeux d'eau Formosa Fun Coast à New Taipei City, commune formant une couronne autour de la capitale Taipei.

La plupart des victimes étaient vêtues d'un simple maillot de bain pour danser sous des projections de poudre nappant les corps de bleu ou de vert.

Pour une raison encore indéterminée, la poudre s'est embrasée, transformant les jeunes fêtards en torches humaines.

Parmi les quelque 500 blessés, 200 l'ont été grièvement et sont soignés dans 43 hôpitaux de l'île.

Lee Pei-yun est décédée lundi à l'hôpital de Taichung (centre).

Cinq personnes arrêtées dimanche, dont l'organisateur de l'événement, ont été relâchées. Elles encourent jusqu'à cinq ans de prison.

La poudre utilisée est produite à partir de farine de maïs, inflammable à haute densité en cas de fortes températures.

L'entreprise Taiwon Food Industrial Co affirme avoir mis en garde les organisateurs contre les dangers de la poudre. Des avertissements figurent par ailleurs sur les emballages, selon elle. "Nous avons arrêté de vendre et de produire cette poudre conformément à l'interdiction prononcée par le gouvernement" après l'accident de New Taipei City, a indiqué Chou Hui-fang, vice-président de l'entreprise.

Attention : les images de la vidéo ci-dessous peuvent heurter la sensibilité de nos lecteurs.