International Après avoir sorti un passager de force à cause d'un surbooking et avoir empêché des adolescentes en legging de monter à bord, la compagnie aérienne américaine s'est encore une fois faite remarquer.

"voilà comment United Airlines accompagne les personnes en situation de handicap. Fauteuil détruit (37.000 €), voyage aux USA gâché. Honteux", écrit la Française Lucie Duthion sur Twitter, dans un message relayé par plus de 2000 internautes.

Ce fauteuil roulant est celui de son frère, Valentin, atteint de amyotrophie spinale. "Ils partaient découvrir New York et l'Ouest américain "pour mettre en avant la possibilité de voyager même pour les personnes en situation de handicap", raconte le journal Le Progrès.


Comment un tel carnage a-t-il pu se produire ? A leur arrivée à l'aéroport de Newark (New York), le frère et la soeur découvre le fauteuil détruit. "Une roue arrachée, une autre désaxée, les vérins endommagés, la manette de conduite tordue, le boîtier d'assistance arraché."

En dédommagement, la compagnie aérienne propose un fauteuil de remplacement au jeune homme, qui n'est évidemment pas adapté. Nous n'avions pas le choix d'accepter cette proposition après un ultimatum posé par la compagnie. Si nous refusions, nous devions signer une décharge stipulant que nous refusions l'aide de United Airlines et donc la prise en charge"; explique sa soeur, cité par Le Progrès.