Film anti-islam: une association inquiète de la liberté sur internet

afp Publié le - Mis à jour le

International Une association de défense des droits sur internet a exprimé ses craintes vendredi d'une restriction de la liberté d'expression en ligne, après le blocage de la diffusion d'une vidéo dénigrant l'islam qui a provoqué des violences meurtrières au Proche-Orient.

Le site de partage de vidéos YouTube, détenu par le moteur de recherche Google, a bloqué la diffusion de cette vidéo en Inde, après l'avoir restreinte de manière temporaire en Libye et en Egypte, "étant donné la situation très difficile" dans ces deux pays.

"S'ils le font une fois, ils le feront encore à d'autres occasions", a estimé la coordinatrice pour la liberté d'expression de l'association Frontières électroniques (Electronic Frontier Foundation), Eva Galperin.

"Il y a de bonne chance pour que vous entendiez Google dire que, juste pour cette fois, des circonstances exceptionnelles les ont fait renoncer à la liberté d'expression. Mais c'est justement le début d'une pente descendante", a-t-elle ajouté.

Elle a jugé "navrante" la mesure prise par YouTube qui, selon elle, laisse toujours les coupables en liberté, en faisant porter faussement la responsabilité sur YouTube.

La Maison Blanche a indiqué de son côté vendredi avoir demandé à YouTube d'examiner la vidéo au contenu anti-islam, afin de s'assurer qu'elle ne violait pas les conditions d'utilisation du site.

Plus tôt vendredi, le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney avait fait valoir que la diffusion de cette vidéo, censément extraite d'un film anti-islam intitulé "L'innocence des musulmans", ne pouvait pas être interdite par le gouvernement, car protégée par le premier amendement de la Constitution américaine, qui sanctuarise la liberté d'expression.

Publicité clickBoxBanner