International

Les trois derniers dirigeants indépendantistes catalans emprisonnés près de Madrid pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne ont été transférés mercredi dans une prison de la région, après la décision en ce sens du gouvernement espagnol destinée à apaiser les tensions. 

Les ex-"ministres" régionaux Jordi Turull, Josep Rull et Joaquim Forn "sont au centre pénitentiaire de Lledoners", à 70 km au nord de Barcelone, a indiqué une porte-parole du département de la Justice du gouvernement régional.

Avant eux, six autres dirigeants, dont l'ex-vice-président catalan Oriol Junqueras et l'ex-présidente du parlement régional Carme Forcadell, avaient déjà été transférés mercredi dernier en Catalogne, à Lledoners et dans une autre prison près de Figueras.

Madrid avait annoncé la semaine dernière le transfert des indépendantistes emprisonnés dans un geste d'apaisement avant la première réunion au sommet lundi entre le nouveau chef du gouvernement Pedro Sanchez et le président catalan Quim Torra qui a permis de renouer le dialogue malgré des positions antagonistes sur la question de l'autodétermination.

Poursuivis pour rébellion, comme l'ancien président catalan Carles Puigdemont qui a fui l'Espagne, pour leur rôle dans la vaine proclamation d'indépendance du 27 octobre 2017, ces indépendantistes étaient depuis plusieurs mois incarcérés près de Madrid pour pouvoir être entendus par le juge madrilène en charge de l'affaire, qui a annoncé mardi avoir fini son instruction.