International Le Parti conservateur de la Première ministre britannique Theresa May se dirigeait vendredi vers des résultats meilleurs que prévu aux élections locales en Angleterre, à valeur de test, l'opposition travailliste n'enregistrant qu'une progression limitée. Ce scrutin, destiné à renouveler les instances locales, est en effet traditionnellement compliqué pour le parti au pouvoir, et Theresa May risquait gros après les législatives de 2017 qui lui avaient coûté sa majorité absolue. Selon les résultats partiels, portant sur deux tiers de la carte électorale, les tories ont obtenu 882 élus, limitant leurs pertes à 29 sièges par rapport aux élections de 2014, contre 1.431 pour les travaillistes de Jeremy Corbyn (+57 sièges).