International L’annonce mercredi soir que le projet d’accord sur le Brexit avec l’Union européenne (UE) obtiendrait le soutien collectif du cabinet ministériel britannique laissait présager une matinée de jeudi peu compliquée. Theresa May devait défendre son projet face aux Brexiters radicaux et à l’opposition, mais au moins aurait-elle le soutien de ses troupes, pensait-on. Erreur. (...)